Il n’y avait pas de cancer du sein dans ma famille. Mon médecin a choisi de me faire passer des examens pour connaître la cause du changement d’apparence que j’avais remarqué à l’un de mes seins.

Un cancer de stade 2. Malgré mes bons antécédents, c’est arrivé! Une surprise totale. Trois semaines plus tard, j’avais une chirurgie, suivie, un mois après, d’une chimiothérapie. La chimiothérapie et les anticorps m’ont été donnés à Rivière-du-Loup, chez moi. Je remercie Sylvie, qui a été d’un grand support pour moi. La radiothérapie commençait ensuite, à Rimouski cette fois.

Durant les traitements de chimio, j’ai reçu des soins de massothérapie en oncologie offerts par l’Association du cancer de l’Est du Québec – et mon conjoint a pu se faire masser les épaules… On a vécu ça ensemble tous les deux, c’est lui qui m’épaulait. Les massages nous ont apporté de la détente. J’étais assommée par les traitements et j’ai pu décrocher un peu. J’ai aussi reçu une trousse réconfort : c’est une belle pensée, ça aide… Le livret m’a servi à écrire mes pensées et, dans l’avenir, je continuerai à le remplir.

J’ai logé à l’Hôtellerie Omer-Brazeau durant deux semaines pour la radiothérapie. La première journée, j’étais pensive, mais après mon attitude n’était plus la même! J’ai noué des amitiés. J’étais bien contente d’avoir les bénévoles de l’Association en plus de mes « colocs » : ça a été bon, on a eu du plaisir, on a ri, on s’est entraidé, on a marché le long du fleuve… Ça a passé très vite finalement! Depuis, je demeure en contact avec mes « colocs », qui resteront toujours de belles rencontres dans ma vie!

Notre vie peut changer du jour au lendemain si le cancer y entre. Pour que l’Association du cancer de l’Est du Québec puisse continuer d’offrir des services tout en solidarité et en dignité aux personnes touchées par le cancer dans notre région, faites un don. Merci pour votre générosité!

Dianer Fraser,

Rivière-du-Loup