Il y a eu les médecins, les infirmières, les psychologues, puis il y a eu les bénévoles Perce-Neige et les personnes touchées par le cancer qui, comme moi, ont bénéficié de l’entraide et de l’accompagnement offerts par ce groupe profondément accueillant.

C’est durant ma chimiothérapie que j’ai entendu parler du service Perce-Neige la première fois. À ce moment précis, j’avais besoin de me sentir appartenir à un groupe. Bien que je sois une personne introvertie, ce groupe allait m’aider à continuer d’avancer. Au fil du temps, je suis devenue une participante assidue. J’apprécie le fait qu’on n’y raconte pas nécessairement notre vie. On y vient plutôt pour la très belle programmation d’activités, l’expression par la peinture par exemple, mais aussi pour rencontrer des gens qui vivent une situation semblable à la nôtre.

Perce-Neige, c’est un groupe où il y a de la joie. Les bénévoles communiquent ça, les participants aussi. Il y a de l’entraide, de l’encouragement, du soutien, de la vie! Chaque personne a sa place dans ce groupe-là, c’est formidable! Tout ça aide à retourner chez soi plus léger. Quelqu’un a déjà dit : « Nobody is an island ». On ne peut donc pas rester seul avec la maladie.

Alors oui, des anges m’ont portée et continuent de me porter chaque jour avec Perce-Neige. Il faut y venir sans craindre, sans avoir peur d’être étiqueté. Et il faut continuer à soutenir l’Association du cancer de l’Est du Québec qui offre ce service si important, si bienfaiteur. Un immense merci pour votre générosité, du plus profond de mon cœur.

Andrée Bhérer

Campagne postale de souscription 2018 –
Région Côte-Nord